Transport et environnement

Inondation de propriété

Comment puis-je réduire le risque d'inondation de ma maison?


Un système de réseau d'égout et de drainage installé par la municipalité ne peut pas garantir une protection totale contre les risques d'inondation du sous-sol pour chaque habitation en ville.

Une inondation du sous-sol constitue bien plus qu'un simple désagrément. Les travaux de remise en état d'un sous-sol aménagé peuvent coûter des milliers de dollars. L'inondation de votre sous-sol peut faire augmenter vos primes d'assurance ou vous causer des difficultés à contracter une assurance.
Afin de réduire le risque d'inondation de votre maison, suivez les six étapes suivantes :
1. Drainage efficace grâce à la descente pluviale

Les descentes pluviales doivent être séparées du drain agricole et doivent se prolonger de sorte à se vider à au moins 1,8 mètre (six pieds) du mur de votre sous-sol pour que l'eau s'écoule en s'éloignant de votre maison et vers une rue ou une rigole de drainage. Cela garantit que l'eau de toit ne pénétrera pas dans le drain agricole situé autour de la fondation de votre maison. Placez un bouchon sur tous les raccords du drain agricole.

2. Nivellement adéquat du terrain
Le terrain doit suivre une inclinaison à partir de la fondation de la maison et sur une distance d'au moins 1,8 m (six pieds). Si le terrain suit une inclinaison en direction de la maison, l'eau de surface pénétrera dans le drain agricole et encombrera le système de drainage. Utilisez des matériaux imperméables tels que l'argile ou un revêtement de drainage en plastique à proximité de la surface pour réduire la quantité d'eau de surface qui s'infiltre jusqu'au drain agricole.

Rajoutez de la terre autour de la fondation de votre maison, à tout endroit où le sol se serait rappuyé, afin de permettre à l'eau de s'écouler en s'éloignant des murs de votre sous-sol. Avec le temps, les trottoirs, les patios, les terrasses et les voies d'accès peuvent s'affaisser et permettre ainsi à l'eau de s'écouler en direction de votre maison.

3. Rigoles de drainage

Une rigole de drainage est un large chenal peu profond aux pentes latérales légèrement inclinées. Creusez des rigoles de drainage le long des limites latérales ou arrière de votre terrain afin de limiter l'écoulement de l'eau en direction de votre maison. Les rigoles de drainage doivent être aussi larges que possible pour ralentir l'écoulement de surface.

4. Pompes de puisard
Une pompe s'impose lorsque le tuyau de drainage qui entoure la fondation de votre maison est déjà relié à un puisard. S'il n'y a pas de raccordement existant entre le puisard au sous-sol et le tuyau de drainage, évitez d'en ajouter un, car vous risqueriez de provoquer une inondation. Obturez toutes les ouvertures dans les murs et le plancher du sous-sol lorsque ces ouvertures sont souterraines. Si l'eau continue de pénétrer à l'intérieur, vous pouvez utiliser une pompe placée dans un puisard pour l'évacuer.

Vous pouvez installer un puisard en découpant une partie du plancher de béton, en excavant les matériaux se situant dessous et en plaçant la pompe à une profondeur de 600 mm sur 600 mm sur 300 mm (2 pi sur 2 pi sur 1 pi de profondeur). Le nouveau puisard doit être scellé au plancher du sous-sol de manière que l'eau ne puisse s'infiltrer entre le nouveau puisard et le sol. La pompe doit ainsi évacuer l'eau et la vider sur votre terrain, à une distance suffisante des murs de fondation, soit à 1,8 m (6 pi). Évitez de diriger l'eau évacuée en direction des propriétés avoisinantes. Il n'est jamais permis d'évacuer le contenu de la pompe dans les égouts sanitaires.

5. Dispositifs anti-refoulement

Installez des clapets anti-retour pour limiter les risques de refoulement d'égouts dans la canalisation de votre bâtiment. *Nota : Il est recommandé d'installer un clapet anti-retour sur tous les égouts sanitaires latéraux afin de réduire le risque d'inondation du sous-sol à partir de ces derniers.

6. Jardins pluviaux
Aménagez un jardin pluvial pour limiter l'eau de ruissellement qui se vide dans l'égout sanitaire ou sur les propriétés avoisinantes. Les jardins pluviaux sont des cavités creusées conçues de façon à absorber le ruissellement des eaux de pluie provenant d'endroits étanches tels que les toits, les voies d'accès, les allées piétonnières et les pelouses compactées. Cela permet de réduire le ruissellement des eaux grâce à l'infiltration des eaux pluviales dans le sol.