Réception de la décision d’arbitrage d’un différend

2017-12-22

La Ville de Saint John a reçu une décision concernant un litige contractuel entre l’Association des pompiers de Saint John (Association internationale des pompiers, section 771) et la Ville de Saint John. Le conseil d’arbitrage était présidé par M. George P. L. Filliter, c.r. et était constitué en application de la Loi sur les relations industrielles du Nouveau-Brunswick. 
 
Le conseil a conclu à l’unanimité que la preuve déposée lors de l’audition de l’arbitrage confirme que les difficultés financières de la Ville sont une « réalité économique ». Toutefois, en fonction de l’application du « principe de reprise » et en tenant compte des récentes augmentations de salaire des pompiers des Villes de Fredericton et de Moncton, le conseil a approuvé une augmentation salariale annuelle de 2,97 % pour les années 2015 à 2018 et une augmentation de 2,96 % pour 2019. La décision augmente également le salaire des pompiers-stagiaires de vacance et ordonne à la Ville de créer un comité conjoint du travail et de la gestion d’ici le 30 avril 2018 pour mettre en place des quarts de travail de 24 heures. 
 
Le maire de la Ville de Saint John, Don Darling, a manifesté sa déception face à cette décision, qui aura une incidence directe sur la viabilité financière générale de la Ville et contribuera à accroître l’état de déficit structurel de la Ville : « Nous reconnaissons la valeur de nos pompiers et du travail qu’ils accomplissent, mais nous n’avons tout simplement pas les moyens de payer les salaires élevés accordés par le processus d’arbitrage de la province. »
 
Pendant l’audition d’arbitrage, la Ville a plaidé que la réalité économique actuelle, qui s’exprime notamment par une baisse de la population, l’absence d’augmentation des sources de revenus et le taux d’impôt foncier municipal le plus élevé au Nouveau-Brunswick, ne lui permet pas de payer des accords salariaux qui dépassent de façon constante l’augmentation normale du coût de la vie.

M. Darling a ajouté que la Ville est d’avis que le système d’arbitrage obligatoire pour les services de protection du Nouveau-Brunswick, tel qu’il est actuellement régi par la loi provinciale, engendre des résultats qui ne sont tout simplement pas viables, y compris des augmentations salariales se situant bien au-delà de celles accordées aux autres employés des administrations municipales et du gouvernement provincial.

Le personnel de la Ville examinera l’ensemble des conséquences de la décision du conseil d’arbitrage et, en janvier, fera part au conseil municipal d’un résumé des principales considérations financières, opérationnelles et judiciaires de même que des prochaines étapes recommandées. 

 

 

 

i_rc_customerserv_quesRenseignements aux médias

Contact

Communications

506-649-6008
Hôtel de ville. 11e étage
15 Market Square
Saint John, NB
E2L 1E8

300x157 Explorer