Accueil > Nouvelles > Nouvelles > Des mesures de contrôle de la rage seront prises à Saint John

Des mesures de contrôle de la rage seront prises à Saint John

2016-07-14
au nom du ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches et du ministère du Développement de l’énergie et des ressources

Le gouvernement provincial prendra des mesures de contrôle de la rage à Fredericton et à Saint John cette année. À compter de juillet, les membres du personnel du ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches et du ministère du Développement de l’énergie et des ressources, avec les employés municipaux, distribueront des appâts contenant un vaccin antirabique oral. Les appâts seront distribués au cours de la semaine du 11 juillet à Fredericton et pendant la semaine du 18 juillet à Saint John.

« Les vaccins oraux demeurent le moyen de prévention de la rage le plus efficient et efficace », a déclaré le ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches et ministre du Développement de l’énergie et des ressources, Rick Doucet. « Aucun cas de rage du raton laveur n’a été signalé à Fredericton ou à Saint John, mais il est important de prendre des mesures proactives pour empêcher la propagation de cette maladie qui met la vie en danger. »

Les animaux sauvages sont immunisés dès qu’ils ingèrent l’appât. Le vaccin sera distribué dans les endroits fréquentés par les ratons laveurs et les mouffettes, y compris les espaces verts, les parcs, les haies et les régions boisées.

Le vaccin fera l’objet d’une distribution manuelle et aérienne dans des parties de l’ouest du Nouveau-Brunswick et dans le nord jusqu’à la ligne séparant les comtés de Carleton et de Victoria Durant, tout au long de l’été. Les appâts ne sont pas dangereux pour les humains, les animaux de compagnie, le bétail ou l’environnement. Cependant, on conseille aux membres du public de surveiller de près leurs animaux de compagnie durant la campagne de distribution pour s’assurer qu’ils n’ingèrent pas les appâts destinés aux animaux sauvages.

L’année dernière, un programme de distribution aérienne et manuelle d’appâts a permis de distribuer plus de 200 000 vaccins oraux dans la région du comté de Charlotte. Cette année, le nombre de vaccins augmentera pour passer à 500 000 afin de couvrir un plus grand territoire géographique. Cette augmentation est attribuable à la présence de cas de rage au Maine dans des zones près de la frontière du Nouveau-Brunswick.

« Le programme de vaccin antirabique oral contribue à réduire la propagation de la rage, mais nous encourageons tout de même les Néo-Brunswickois à continuer à prendre les précautions nécessaires pour éviter tout contact avec cette maladie parfois mortelle », a dit M. Doucet.

Les Néo-Brunswickois devraient :

•rester à une distance sécuritaire des animaux sauvages;
•enseigner aux enfants à prévenir les morsures en évitant les contacts avec les animaux sauvages et les animaux domestiques qu’ils ne connaissent pas;
•veiller à ce que les vaccins de leurs animaux de compagnie et de leurs animaux domestiques soient à jour;
•décourager la venue d’animaux sauvages sur leur terrain en fermant bien les poubelles et les bacs de compostage;
•éviter de laisser la nourriture des animaux de compagnie à l’extérieur; et
•s’abstenir de déplacer les animaux sauvages.

De plus amples renseignements sur la rage, y compris une carte de surveillance des cas confirmés, sont disponibles en ligne.