Accueil > Nouvelles > Nouvelles > Le maire Don Darling parle de l’importance de la viabilité financière pour Saint John et répond au rapport de la vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick dans le cadre d’une conférence de presse tenue à Saint John

Le maire Don Darling parle de l’importance de la viabilité financière pour Saint John et répond au rapport de la vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick dans le cadre d’une conférence de presse tenue à Saint John

2019-06-11

La Ville de Saint John fait de sa viabilité financière à long terme son ultime priorité.

Il est important de réduire les coûts, certes, mais nous devons croître; impossible d’atteindre la prospérité en prenant un raccourci. Les municipalités ne disposent ni des outils ni du pouvoir pour résoudre les problèmes financiers; c’est pourquoi une réforme provinciale s’impose. La Ville de Saint John en a toujours appelé à une véritable réforme municipale. En fait, c’est ce que toutes les villes du Nouveau-Brunswick recherchent et appuient.

À titre d’exemple :
•    Une réforme équitable et raisonnable de l’impôt foncier
•    La capacité de partager les coûts et les services dans une région
•    Le pouvoir de trouver d’autres flux de rentrées
•    Des modifications législatives pour éliminer d’autres obstacles comme l’arbitrage contraignant et les installations régionales

L’appui de l’ancien gouvernement reconnaissait les défis concrets avec lesquels la Ville est aux prises; il a donc mis en place un soutien intérimaire jusqu’à ce que l’on trouve des solutions plus permanentes. Ce plan a tout simplement mis en veilleuse la restructuration nécessaire pendant que l’on étudiait et que l’on mettait en œuvre des solutions plus permanentes. Lorsque ce processus s’est mis en branle, nous ne nous attendions jamais à prendre une deuxième, puis une troisième année de soutien.

Mes propos sont consignés et j’ai déclaré à maintes reprises qu’il faut restructurer la Ville de Saint John. Pour lui assurer un avenir brillant et durable, la province doit jouer un rôle de premier plan et prendre des décisions difficiles en temps opportun.

De véritables problèmes structuraux nous attendaient à notre réveil ce matin et ils seront toujours là lorsque nous nous mettrons au lit ce soir. D’ici à ce que le rapport du groupe de travail sur la viabilité municipale, que nous attendons déjà puis cinq mois, présente une réforme et des mesures concrètes, nous devrons continuer de freiner le potentiel de la Ville.

La région et la province ne peuvent croître si la Ville de Saint John ne croît pas.

La Ville demeure résolue à poursuivre les travaux de restructuration. Nous sommes en attente du soutien promis par le gouvernement Higgs et des mesures qui permettront à la Ville de Saint John et à la province du Nouveau-Brunswick de prospérer.

Les résidents de Saint John doivent savoir que les coupures drastiques en suspens toucheront la quasi totalité des services que nous offrons sans réforme fiscale. Nous parlons d’une prestation de services réduits, de fermetures d’établissements et de réductions de financement en même temps. Je suis convaincu que même ceux qui nous hurlent d’y arriver n’ont aucune idée de la gravité de ces coupures.

En ce qui concerne le rapport présenté aujourd’hui par la vérificatrice générale du Nouveau-Brunswick, la Ville :

•    respecte le rôle et le mandat de la vérificatrice générale;
•    n’a aucun commentaire à formuler sur les recommandations à l’intention des ministères provinciaux. Les conclusions de la vérificatrice générale portent, pour la plupart, sur des mesures et des initiatives provinciales;
•    souhaite rappeler à tous le but de l’accord de financement du « nouveau pacte ». Comme l’indique cet accord : (traduction) « La Province accepte de mettre en place un comité de travail dont la Ville sera membre afin d’évaluer la réussite du présent accord et d’examiner les solutions à long terme réputées requises pour améliorer la situation financière de la Ville. Au plus tard le 1er janvier 2019, le comité de travail rédigera un rapport, qui comprendra une évaluation des mesures comprises dans l’accord, toute mesure subséquente annoncée dans le cadre de l’Accord et toute autre mesure recommandée en vue de résoudre le déficit structural de la Ville au gouvernement. » Bref, il n’a jamais été question d’argent; le but était d’instaurer une véritable réforme;
•    souhaite formuler des commentaires sur certaines des conséquences indiquées dans le rapport de la vérificatrice générale qui visent précisément la Ville de Saint John :
o    En ce qui concerne le renvoi de la vérificatrice générale au fait que la Ville de Saint John a tiré parti des élections provinciales tenues récemment afin de faire progresser l’accord de financement triennal, le moment où les efforts ont été déployés tenait compte du processus budgétaire annuel de la Ville et du besoin urgent de régler ses problèmes de viabilité à long terme. La viabilité demeure notre priorité ultime, peu importe le calendrier des élections provinciales et l’identité du prochain gouvernement.
o    En ce qui concerne le renvoi de la vérificatrice générale au fait que l’accord de financement triennal encourage la Ville à faire des déficits plus importants, je tiens à vous assurer que nous sommes motivés à réduire le déficit et à améliorer notre situation financière et nous le demeurerons. Nous réalisons toujours des efficacités opérationnelles, d’un éventail de façons, y compris nos initiatives d’amélioration continue, qui devraient, selon les projections, éliminer des dépenses annuelles de 2,5 millions de dollars d’ici la fin de l’année 2019. Nous concentrons toujours notre attention sur des mécanismes qui nous permettent d’être moins dépendants du financement spécial fourni par la province. À titre d’exemple, au cours de la deuxième année du pacte, nous avions prévu un déficit de 8,9 millions de dollars; grâce aux efforts que nous avons déployés, toutefois, nous n’aurons besoin que de 7,1 millions.
o    En ce qui concerne le renvoi de la vérificatrice générale au fait que l’accord de financement triennal donne lieu, à certains égards, à des rapports et à des audits financiers insuffisants, nous tenons à garantir aux contribuables provinciaux et municipaux que la Ville de Saint John a des procédures d’établissement de rapports et d’audit extrêmement solides en place. Si elle veut recevoir des paiements en vertu de l’accord de financement triennal, la Ville doit subir un examen détaillé et un audit de la conformité. En vertu de cet accord, la province a un accès complet aux registres et aux documents de la Ville. En fait, nous venons de terminer l’examen provincial du deuxième versement d’un paiement de 1,5 million de dollars reçu le 4 juin. La Province ne versera aucun fonds sans s’assurer garantir l’exactitude de la demande financière et tous les renseignements financiers présentés à l’appui. La Ville a aussi subi récemment un audit par Deloitte, qui a formulé une opinion sans réserve.

La Ville de Saint John est entièrement d’accord avec les commentaires formulés par la vérificatrice générale sur les retards dans la présentation du rapport final et des recommandations du groupe de travail sur la viabilité municipale. Les solutions à long terme pour résoudre les défis de la Ville en matière de viabilité financière étaient une priorité au moment de la signature de l’accord de financement triennal et le demeurent.

i_rc_customerserv_quesRenseignements aux médias

Contact

Communications

506-649-6008
Hôtel de ville. 11e étage
15 Market Square
Saint John, NB
E2L 1E8

300x157 Explorer