Accueil > Nouvelles > Nouvelles > Déclaration de l’état d’urgence en réponse à la pandémie de COVID-19

Déclaration de l’état d’urgence en réponse à la pandémie de COVID-19

2020-03-19

Santé
Cabinet du premier ministre

Déclaration de l’état d’urgence en réponse à la pandémie de COVID-19

19 mars 2020


Communiqué

FREDERICTON (GNB) - Le gouvernement provincial a déclaré l’état d’urgence, aujourd’hui, en vertu de l’article 12 de la Loi sur les mesures d’urgence afin d’améliorer les mesures visant à contenir la propagation de la COVID-19 (le nouveau coronavirus).

« La santé et le bien-être de tous les gens du Nouveau-Brunswick doit demeurer notre principale priorité », a affirmé le premier ministre, Blaine Higgs. « Avec le soutien de la médecin-hygiéniste en chef et du comité multipartite du Cabinet, nous adoptons cette mesure extraordinaire pour offrir davantage d’aide au secteur des soins de santé qui lutte contre la propagation de la COVID-19 dans la province. »

Par suite de cette déclaration d’état d’urgence :

Toutes les entreprises qui servent de la nourriture et des boissons pourront seulement offrir des repas pour emporter ou par service de livraison.
Tous les salons-bars et établissements spéciaux titulaires d’une licence en vertu de la Loi sur la réglementation des alcools cesseront d’admettre des clients.
Toutes les piscines, spas, saunas, parcs aquatiques, gymnases, studios de yoga, studios de danse, patinoires et arénas, terrains de tennis, terrains de soccer et de baseball, murs d’escalade, salles d’évasion (escape room), pentes de ski, terrains de golf, arcades, centres d’amusement, salles de billard, salons de quilles, casinos, cinémas, bibliothèques, musées, zoos, aquariums, salons de barbiers, salons de coiffure, fournisseurs de services d’esthétique, érablières, théâtres et autres salles de spectacles cesseront d’admettre les membres du public.
Les écoles, collèges, universités et écoles privées doivent fermer leurs portes aux élèves et étudiants. Les établissements qui ont des élèves ou étudiants en résidences peuvent leur permettre de demeurer dans les résidences jusqu’à ce que ce soit sécuritaire de retourner à la maison. Les cours en ligne peuvent se porusuivre.

D’autres mesures prises en vertu de la déclaration d’état d’urgence comprennent ce qui suit :

Toutes les entreprises du secteur de la vente au détail cesseront d’admettre des clients, à l’exception des entreprises suivantes : les épiceries; les pharmacies; les garages de réparations; les bureaux de poste; les institutions financières et les établissements de crédit; les détaillants de carburant, les quincailleries et les détaillants de pièces pour véhicules automobiles; les dépanneurs; les fournisseurs de nourriture pour animaux et poissons; ainsi que les magasins de franchise et les magasins d’Alcool NB et de Cannabis NB. Toutes les entreprises qui doivent cesser d’admettre des clients sont autorisées à faire des ventes en ligne ou par téléphone, et à prendre des dispositions pour livrer les produits ou permettre aux gens de les récupérer.
Chaque personne dont le médecin recommande l’auto-isolement doit obéir.
Chaque personne qui a voyagé à l’extérieur du Canada doit s’auto-isoler à la maison pour une période de 14 jours suivant son retour au Canada, et si elle présente des symptômes de la COVID-19 durant cette période, elle doit demeurer en auto-isolement jusqu’à ce qu’elle ne présente plus de symptômes. Cette exigence ne s’applique pas au personnes exemptées par la médecin-hygiéniste en chef.
Les propriétaires et exploitants de tout autre lieu dans lequel les gens peuvent se rassembler en grand nombre prendront toutes les mesures raisonnables pour prévenir les rassemblements de plus de 10 personnes.
Tous les fournisseurs de services de santé réglementés cesseront leurs activités à moins que les services fournis ne visent des soins de santé essentiels ou une situation urgente.
Tous les fournisseurs de services de santé non réglementés, à l’exception de ceux qui fournissent un soutien direct aux fournisseurs de soins de santé réglementés, doivent cesser leurs activités immédiatement.
Les propriétaires et gestionnaires de tous les lieux de travail et les organisateurs de toute activité prendront toutes les mesures raisonnables pour assurer des interactions minimales entre les gens en respectant une distance de deux mètres entre chaque personne, et pour transmettre les recommandations de la médecin-hygiéniste en chef en vue de réduire les risques.
Les propriétaires et gestionnaires de tous les lieux de travail réduiront leurs activités aux fonctions essentielles, et ils prendront toutes les mesures raisonnables nécessaires pour éviter que des personnes présentant des symptômes de la COVID-19 entre dans le lieu de travail, conformément aux recommandations émises par la médecin-hygiéniste en chef ou Travail sécuritaire NB. Ils prendront également toutes les mesures raisonnables nécessaires pour éviter que des gens qui ont voyagé à l’étranger au cours des 14 précédents entrent dans les lieux de travail.
Toutes les licences, immatriculations, certificats et permis émis par le gouvernement du Nouveau-Brunswick et qui étaient valides en date du 16 mars 2020 demeureront valides jusqu’au 31 mai 2020, à moins qu’ils ne soient suspendus par la cour ou par une autre instance en vertu d’une loi de la province.
Le droit des propriétaires d’immeubles, en vertu de l’article 19 de la Loi sur la location de locaux d’habitation, d’obliger les locataires à déménager en raison du non-paiement du loyer, et le pouvoir des médiateurs des loyers, en vertu de l’article 22 de cette loi, d’expulser des locataires pour la même raison, sont suspendus jusqu’au 31 mai 2020.

La déclaration est disponible en ligne.

« Cette déclaration nous donne les outils dont nous avons besoin pour assurer la sécurité des gens du Nouveau-Brunswick, a déclaré M. Higgs. Ce n’est pas une décision que nous avons prise à la légère. Nous sommes convaincus que cela permettra aux gens du Nouveau-Brunswick de prendre les mesures nécessaires. »

La province ne rapporte pas de nouveau cas présumé de COVID-19 aujourd’hui. Il y a toujours 11 cas au Nouveau-Brunswick : sept cas confirmés; et quatre cas présumés.

« Même si nous n’avons pas de nouveau cas aujourd’hui, nous savons qu’il y aura plus de cas de COVID-19 », a dit la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell.

i_rc_customerserv_quesRenseignements aux médias

Contact

Communications

506-649-6008
Hôtel de ville. 11e étage
15 Market Square
Saint John, NB
E2L 1E8

300x157 Explorer